Le rôle du trésorier du CSE s’apparente à celui du CE. Il peut, de la même manière, démissionner de ses fonctions de trésorier du CSE à tout moment s’il le souhaite.

Trésorier du CSE : démissionner

C’est l’article L.2324-24 du code du travail qui définit les différentes situations au cours desquelles le mandat d’un membre élu du comité d’entreprise (CE) peut être interrompu. Il prévoit quatre cas de figure :

  • la rupture du contrat de travail
  • le décès du salarié
  • la perte des conditions pour être éligible
  • la démission.

Ces cas s’appliquent bien entendu au trésorier du CSE. Il peut néanmoins décider de démissionner de ses fonctions de trésorier tout en conservant son mandat d’élu. La démission peut intervenir à tout moment, de manière unilatérale, et ne nécessite aucune justification.

Aucun membre du CSE, pas même le président, ne peut s’opposer à la démission du trésorier du CSE.

Pour signifier sa démission, le trésorier du CSE n’est pas non plus contraint au niveau de la forme par le Code du Travail. Afin de la notifier à l’instance et lui donner un caractère officiel, on envoie en général une lettre recommandée avec accusé de réception au président et éventuellement au secrétaire du CE . Il n’est pas nécessaire d’y justifier les raisons de la démission.

Peut-on me destituer de mes fonctions de trésorier ?

Sur décision du comité social et économique, si le règlement intérieur le stipule, le trésorier du CSE peut être révoqué. Il conserve alors son mandat d’élu. S’il souhaite contester sa révocation, il doit s’en remettre au tribunal de grande instance.

Si ce sont les salariés qui élisent le trésorier au sein du CSE, seule l’organisation syndicale ayant présenté le candidat peut prendre l’initiative de le révoquer. Les salariés n’ont donc pas le pouvoir d’engager la procédure mais sont obligatoirement consultés par le biais d’un suffrage majoritaire spécifique à bulletin secret. En revanche, les élus n’appartenant à aucune organisation syndicale (élus au second tour des élections) ne peuvent faire l’objet d’une procédure de révocation : ils sont élus jusqu’aux prochaines élections du CSE.

Y a-t-il un préavis à respecter pour démissionner de son mandat ?

Sauf si le règlement intérieur du CSE le mentionne, aucun préavis n’est à respecter pour démissionner. La démission prend alors effet dès la réception du courrier par le président du CSE. L’ancien trésorier doit alors informer son remplaçant des missions à effectuer et des opérations en cours.

Si le règlement intérieur du comité social et économique évoque les manoeuvres à effectuer dans ce cas, il est impératif de les respecter. Attention, le cas échéant, le trésorier adjoint ne devient pas trésorier titulaire lors de la démission : il convient de réorganiser une élection pour élire un nouveau trésorier.

Si le trésorier démissionne de son mandat d’élu (titulaire ou suppléant), il perd automatiquement ses fonctions de trésorier. En revanche, si un élu change d’organisation syndicale au cours de son mandat, cela n’a aucun impact sur ses fonctions.

Trésorier du CSE : comment rédiger ma lettre de démission ?

Le courrier indiquera notamment la date à laquelle cette démission sera effective. Certains règlements intérieurs de CSE prévoient un préavis dans le cas de la démission de l’un des membres. Il convient de préciser la prise en compte et le respect de ce préavis dans la lettre de démission. Précisons toutefois que, même si la loi ne prévoit aucune durée de préavis, il est conseillé de laisser un délai suffisant afin que l’instance puisse se réorganiser sereinement et que cette démission soit sans conséquence sur son fonctionnement.

Si vous souhaitez démissionner de vos fonctions de trésorier du CSE et, éventuellement, de votre mandat, nous vous proposons un modèle de lettre gratuitement téléchargeable. Téléchargez notre modèle de lettre de démission pour trésorier du CSE.

Vous êtes débordés par vos différentes missions de salarié et de trésorier du CSE ? Avant toute décision de démission, testez les logiciels de gestion et de comptabilité ProwebCE. Vous pilotez les activités de vos bénéficiaires et gérez la comptabilité du CSE grâce à un logiciel conforme aux obligations légales. Déversement automatique des écritures comptables, remise en banque et rapprochement bancaire simplifié… Plus de 80 cabinets d’experts comptables utilisent la solution ProwebCE !

Découvrez en détail nos logiciels de gestion et de comptabilité !

Partager